Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog docroger

SAVOIE : les forts de l’Esseillon

21 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

SAVOIE : les forts de l’Esseillon

Où ?
 Environ 10 km à l’est en amont de Modane
Une barrière fortifiée de la départementale  D.1006 au village d’Aussois
Elle s’étale sur une  longueur de près de trois kilomètres  pour environ 300  mètres de dénivelée

Un verrou glaciaire avec gorge et le passage de l ‘Arc

Quand ?

Construit de 1820 à 1833  à la suite du Traité de Vienne

Ce sont les indemnités françaises du traité de Paris 1815 au royaume Sarde qui contribuèrent à leur construction. Le royaume de Sarde est alors l’allié de l’Autriche 


Comment ?

Suivant les principes de Montalembert 1714-1800
Celui-ci abandonne la fortification bastionnée de Vauban
Il préconise la concentration des feux de l’artillerie par des tours a canons

Les forts se protégeant mutuellement 

Quoi ?

Cinq ouvrages  baptisés des noms des membres de la famille royale Sarde

Le plus important Victor Emmanuel  pouvait recevoir 1500 soldats.
Sur les façades sud des cadrans solaires indiquent l’heure
Le fort Marie Christine, le plus haut sur la commune d’Aussois est un gite du Parc de la Vanoise : couchage et restauration
Sur la route la Redoute Marie Thérèse et le poste de garde abrite un « centre d’interprétation du patrimoine fortifié »
Les ruines du fort Charles Félix détruit après trois jours de bombardement dans le cadre des accords donnant la Savoie à la France Accord Napoléon III Cavours de Plombière.  Ceci en compensation de l’aide de la France pour l’indépendance italienne
La cession de la Savoie et de Nice sera  confirmée par le plébiscite de mai 1860
La frontière de Maurienne est reportée au Mont Cenis

Pourquoi ?

Barrer l’accès aux cols du Mt Cenis et Petit Mont Cenis
Protéger par le royaume Sarde, le Milanais et la Vénitie appartenant a l’Autriche
Par sa capacité en hommes et matériel il peut servir de base offensive sur la France

Nota : les principales voies d’invasions de l’Italie

  • Le petit Mont Cenis. Une des voies possibles du passage d’Hannibal
  • Le petit Mont Cenis deviendra la voie marchande jusqu'à la réalisation par Napoléon de la route du Mt Cenis
  • Le col de Larche  emprunté par François 1° en 1515 
  • Le St Bernard par Bonaparte. La neutralité des Suisses ferme cette voie. Les Suisses s’engageant à la défendre en cas d’attaque
  • Calme jusqu'à l’attaque Italienne en juin 1940
 
La traversée des Alpes
est maintenant affaire de tunnel utilisable toute l’année


Situation actuelle

  • La barrière de l’Esseillon avec la cession de la Savoie  a perdue son utilisation militaire.
  • Elle la retrouve un instant en participant a l’arrêt de l’offensive italienne de juin 1940
  • La barrière subit les assaut du temps et le vandalisme
  • Elle sera sauvée par une action conjointe des municipalités et d’association

Un lieu de mémoire à visiter


A proximité


  • •    Le pont du diable neuf neuf. Il remplace un pont qui permettait le passage de Victor Emmanuel a Marie Thérèse Sa fragilité limitait le passage à quelques hommes
  • •    Un Parc du Diable : tyrolienne géante
  • •    Une via « ferrata »
  • •    La soufflerie d’Arvieux



En savoir plus


  • Documents et panneaux sur place
  • Pierres fortes de Savoie
  • Bruno Berthier  Robert Bornecque
  • La Fontaine de Siloé
  • Citadelles d’altitude
  • Patrick Gendey Parcal Kober
  • Didier Richard
  • Marc Montalembert (1714 - 1800)
  •     www.cheminsdememoire.gouv.fr/.../affichegh.php?... -

----
   
   

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article