Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog docroger

Mont Cenis : Fort de Ronce

2 Octobre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

Mont Cenis : Fort de Ronce


Le traité de Turin en 1860  cède la Savoie à la France en échange de son aide pour constituer la jeune Italie.  La frontière se trouve déplacée au Mt Cenis. La barrière de l’Esseillon se trouve obsolète

Les Italiens entreprennent la fortification de la nouvelle frontière
Plusieurs forts seront construits. : Pattacreuse, Varicelle, Malamont, Ronce sera  le mieux conservé

Le fort de Ronce
Construit de 1877 à 1880. Il reprend comme la barrière de l’Esseillon le principe de Montalembert. Véritable fort boyard d’altitude. Cette tour a canons est placé a 2294 mètres d’altitude et domine le lac de barrage du Mt Cenis


 
La photo prise à son niveau ne permet pas d’apprécier sa forme circulaire. C’est un ouvrage mixte d’artillerie.

  • Batterie en étage
  • Défense rapprochée et fossé

 

Panorama avec Photoshop


La cour intérieure montre la forme circulaire et la rampe d’accès aux batteries  actuellement lieu d’exposition
Le fort  a  été désarmé en 1910.

  • Il ne pouvait résister à la crise de l’obus torpille
  • La situation politique avec l’Italie était calme. L’Italie prendra cause ave les alliées en  1915


Le regain de tension avec l’Italie due à  la prise de pouvoir de Mussolini en 1922 et l’axe Berlin Rome de 1936 amène les Italiens à fortifier la frontière  dés 1937.
Surveillé par les français depuis le fort de la petite Turra à 2500 mètres. Celui-ci s’illustrera en juin 1940
 

Des blockhaus seront construit en amont et aval du fort de Ronce dans le cadre de la défense « Vallo-Alpino »
Le fort de Ronce  servira de casernement
Au traité de paix franco-Italien de  Paris en 1947  le fort de Ronce deviendra français avec la rectification de frontière

 

Autre fort le fort de Variselle 
 

Le programme « citadelles d’altitude »
Des forts français, Sardes, Italiens jalonnent la frontière, témoin d’un passé militaire.
Ils font parti du patrimoine. Au delà de leur intérêt militaire ils représentent un intérêt architectural et touristique. Bâtit en hauteur dans des sites, ils bénéficient de beaux point de vue. Ils sont le but de randonnées
Le typique fort de Ronce de part son originalité s’inscrit dans le programme « Citadelles d’Altitude » Celui-ci a été lancé par le Ministère du Tourisme  et de la DATAR Alpes
Il a été restauré. Au premier étage une exposition « A la découverte des l’histoire des frontières Européennes »
Le fort est facilement accessible à partir col du Mt Cenis  dénivelle environ 200 mètres
Marmottes au delà du fort et au retour

Bonne visite


En savoir plus


  • Panneau d’information dans le fort

  • Pierres fortes de Savoie
  • Bruno Berthier  Robert Bornecque
  • La Fontaine de Siloé

  • Citadelles d’altitude
  • Patrick Gendey Parcal Kober
  • Didier Richard

  • www.inp.fr
  • Institut National du Patrimoine

  • Quel avenir pour le Patrimoine militaire ?
  • Les chemins de mémoire n°193 Avril 2009


Les grands passages des Alpes
Samivel
S. Norande
Glénat
Bonne visite

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article