Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog docroger

La mesure du temps

9 Avril 2007 , Rédigé par docroger Publié dans #TECHNIQUE

L’horloge astronomique de la cathédrale St Jean de Lyon (voir l’article) est un jalon de l’histoire de la mesure du temps

La mesure du temps débute avec le « gnomon »,   ce bâton dressé permet de mesurer l’ombre portée du soleil
Parmi ses nombreuses applications :
Le cadran solaire. Il est  remis à la mode grâce à son côté décoratif.

Ils sont nombreux dans les Hautes-Alpes. Une route des cadrans solaires est proposée par la Caisse des monuments historiques et des sites. Elle est disponible dans les O.T



C’est la mesure de l’ombre qui a permis a ERASTOSTHEME au III° siècle avant J.C de calculer la circonférence de la terre avec une erreur inférieure a 1%

L’ombre du soleil  permet la mesure du temps; en son absence le problème demeure !
Les horloges à eau ou « clepsydre » assureront cette mesure
Elles seront complétées par le grec CTESIBIOS en 27 avant J.C
Une clepsydre entraîne des engrenages par une roue à aubes. Une aiguille unique indique l’heure  C’est l’ancêtre de l’horloge
Nota : l’horloge astronomique de la cathédrale St Jean de Lyon possède une aiguille unique pour les heures ; Les minutes sont données par un deuxième cadran

Dans l’Antiquité, une horloge à eau ou « clepsydre «  réglé a 5 à 6 litres équivalent à 6 minutes réglait le temps de parole (voir l’article longueur d’un discours) d’un orateur dans les assemblées           (cité dans l’histoire de l’Europe page 55 Edition Hachette)
Cette pratique a été abandonnée. Elle serait bien utile dans cette période de «langue de coton » article à paraître

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article