Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog docroger

Fabrication des épées : l’acier Damas fonctionnement d’un bas fourneau

10 Septembre 2010 , Rédigé par docroger Publié dans #TECHNIQUE

 

Fabrication des épées :

l’acier Damas fonctionnement  d’un bas fourneau


Dans un article précédent j’ai présenté la fabrication d’une « loupe » au bas fourneau
Cette « loupe » mélange de fer, de scorie sera travaillée à la forge pour obtenir un acier
 
J’ai eu l’occasion d’assister à l’élaboration d’une loupe au bas fourneau

bas-debut-014_2.jpg
 

Le bas fourneau en cours de fonctionnement
C’est un empilage de briques réfractaires : une tour. Sa partie ouverte ou « gueulard » recevra après allumage du feu :
•    1 000 litres de charbon de bois
•    14 kilos de minerai
•    Une extrapolation du rendement d’une meule de charbon de bois aboutit à 600 litres de charbon de bois pour un stère de bois (stère = 1 m3) (1)
Le foyer est activé par de l’air produit par des soufflets. L’air arrive par le tube en bas a droite
•    C’est l’amélioration du soufflage, en couplant les soufflets avec des roues de moulin hydraulique, qui améliorera la production. Elle aboutira au haut fourneau. Le remplacement du charbon de bois par le coke conduira aux hauts fourneaux actuels
•    Les anglais les premiers utiliseront le coke, suite à la découverte en 1709 de  Abraham Darby. En France les frères Frerejean obtiendront en 1813 l’autorisation de construire un haut fourneau fonctionnant à la « houille carbonisée » nom du charbon de bois
•   
•    Cette consommation importante de charbon de bois déboisera les forets. Ceci sera particulièrement important au XIX° siècle. La foret de Tronçais la plus importante chaînerais d’Europe en fera les frais au milieu du XIX° siècle (1)
A la base à gauche, en noir, l’ouverture est murée par des briques


bas-dard-37_2.jpg


 

Les fumeroles ont cédées la place à un dard
L’opération se termine, l’oxygène contenu dans le minerai alimente ce dard
Le forgeron écoute cette combustion, le bruit  a changé
Un parallèle avec la fabrication moderne dans les années 50 :
L’élaboration de l’acier dans les convertisseurs était pilotée à l’examen de la flamme
Convertisseur : cornue contenant de la fonte. Elle est traversée par un courant d’oxygène qui brule le carbone de la fonte permettant d’obtenir un acier


 ouverture-054_2.jpg

Les briques obstruant l’ouverture sont  enlevées
Le foyer est visible
Les forgeront vont extraire avec une pince la « loupe »

loupe69_2.jpg


 

La « loupe » obtenue
Apres un long travail de forge elle permettra de réaliser 1 épée ou environ 10 couteaux au prix d’un stère et demie de bois

En savoir plus

  • (1)    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charbon_de_bois
  • (2)    Guichet du Savoir Bibliothèque Municipale de Lyon
  • (3)    http://couteaux.free.fr/acier_technique/acier.html
  • Dossier Enseignant. « VOYAGE EN INDUSTRIE » CAP SCIENCES 2006.  http://www.cap-sciences.net/upload/fer_et_acier.pdf

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article