Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog docroger

Metz : Fort du Verny Groupe fortifié de l'Aisne

31 Août 2011 , Rédigé par docroger Publié dans #Guerre 1914-1918

Metz : Fort du Verny Groupe fortifié de l'Aisne

 

J’ai visité  des fortifications françaises de Serre de Rivière modifié ou non après la crise de l’obus torpille

 

 


A l’inverse j’étais curieux de voir une fortification allemande construite entre 1906 et 1910

 

Apres l’annexion de l’Alsace Lorraine suite a la défaire de 1870 les allemands ont fortifiés leur nouvelle frontière

Il en sera de même pour les Français; ce sera l’œuvre de Serrée de Rivière


 

Metz devenait place forte et gare pour les mouvements de troupe de la guerre de mouvement

Dans un premier temps les allemands ont utilisé la ceinture des  forts français construits de 1867 à 1870 Ils l’ont complète par des ouvrages après 1870

La crise de l’obus torpille avec l’allongement des portes des canons a conduit à des fort détachés construit après 1899

Le fort de Verny ancienne "Feste" Wagner  construit entre 1906 & 1910 en fait parti

 

 

Le fort de Verny ancienne "Feste" Wagner  au sud est de Metz

 

Comprend :

 

Deux batteries d’artillerie

·      Quatre canons de 10 cm

·      Quatre obusiers de 15 cm

·      Elles peuvent être renforcées par deux canons de 15 cm a bouclier de 30 cm d’épaisseur  2/

o   Ces deux canons sont  amenés par voie ferre ou  par une locomotive a vapeur

o   Une plate forme est prévue pour les recevoir. Portée de ces canons environ 16 km 

o   Ceux-ci interviendront en aout 1914 lors  des combats. Ils seront ensuite déplacés pour appuyer l’attaque vers Nancy

·      Une fausse batterie destinée a tromper les observations faite par les Français avec des  ballons d’observation

·      Des observatoires blindés guidaient le tir

Des ouvrages d’infanterie
Protection rapprochée par des canons de 5,3  cm  et 25 calibres : cartouches à mitraille

Projecteurs électriques pour la surveillance des abords

Devant ‘importance du périmètre de ce groupe fortifiée, de 97 hectares dont 37 de bâti,  le fossé a été remplacé par un réseau de barbelé plus des grilles.

 

grille.jpg

 

 

Lors du siège de Paris en 1870 les grilles des propriétés autour de Paris ont gêné l’infanterie allemande

Ce modèle de grille a été installé par les allemands et les français autour de leurs ouvrages  militaires

 

Des soldats placés dans des guérites en tôle puis en béton assuraient la surveillance 

Les  ouvrages sont  réunis par un réseau de souterrains de 1,9 km

 

 

L’aménagement intérieur est moderne : Rappel construction 1906/1910

Une centrale électrique

Chauffage par air chaud au charbon

Reserve d’au de 200 000 litres dans des cuves  en inox. Elles  sont suspendues pour résister aux vibrations d’un bombardement d’artillerie

Infirmerie, four a pain

Téléphone

Sanitaires :

Lavabo dans les couloirs

WC avec siège

Cuisine carrelée avec autocuiseur. Les soldats viennent chercher leur repas et mangent dans leurs chambres

Lit ou hamac individuel 

Les soldats en période de paix logent dans des casernes à Metz

Pas de protection pour les gaz. Ils n’existent pas à l’époque de la construction

 

 

 

 

 

Tourelle d’artillerie

 

tourelle.jpg

 

Batterie de quatre canons dans des tourelles blindés. Epaisseur du blindage 150 + un doublage en tôle de 40 mm

La tourelle se souléve légèrement au moment du tir pour éviter d’ébranler le massif en béton

Cette tourelle permet la mise en place de calibre plus important assurant une portée plus grande  d’environ 10 km

Dotation importante en en munition : 3000 coups par tube

Une machine permet quelques  recalibrage des douilles en cuivre après  usage

 

 

Cette batterie est à comparer avec le réduit du Fort de Villiey le Sec des fortifications de Toul France

 

 

C’est une tourelle  à éclipse pour 2 canons de 75 mm. Mécanisme avec contrepoids pour assurer la mise en place : calibre réduit

 

Eclairage des fossés par des projecteurs à l’acétyle. Pas d’électricité

 

Guerre de 1939/45 Septembre Novembre 1944

 

Les forts de la ceinture de Metz ont  opposés une résistance inattendue au « 11 th infanterie » des forces US de Patton qui avaient franchi la Moselle  le 8 septembre 1944

La encore les grilles solides et hautes ont crée des obstacles important 1/

Les « Festes » étant imprenable sans équipements spécialisés

C’est seulement le 22 novembre 1944 que le général Walker  commandant le XX° corps d’armée de la troisième armée américaine du général Patton remis aux autorités française la ville de Metz libérée par ses troupes

Monument commémoratif sur la place d’armes de Metz

 

Remerciments a l'association de bénévoles

http://www.fort-de-verny.org/

Qui entretient , défriche, rénove et assure les visites de ce fort de construction allemande

 

En savoir plus

 

Panneaux et explications lors de la visite

 

Histoire de la fortification en France

Yves Barde

Que sais-je  3106

 

2/ Les Fortifications Allemandes en Alsace-Lorraine 1870-1918

Philippe Burtscher & François HOFF

Histoire & fortifications

 

1/ Militaria magazine

Septembre 44 Lorraine Patton en panne sèche : la victoire s’éloigne

Hors série 79

 

 

http://www.obiwi.fr/voyage-decouvertes/carnets-de-route/81976-verny-le-fort-a-coeur-ouvert

 

http://www.artillerie.info/Blog/Blog_Artillerie_-_Fortifications/Blog/…_-_Groupe_Fortifie_de_lAisneA_propos_dune_journee_detude_sur_site.html

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article