Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog docroger

Articles avec #fortification tag

Barriere de l’Esseillon : Fort Victor Emmanuel

5 Octobre 2017 , Rédigé par docroger Publié dans #HISTOIRE, #FORTIFICATION

Barrière de l’Esseillon : Fort Victor Emmanuel

 

La barrière de l’Esseillon est composée de plusieurs forts

Le Fort Victor  Emmanuel il pouvait recevoir 1500 hommes

Une signalétique à base de panneau à été installée

Elle explique la vie du soldat et présente les différents bâtiments

Barriere de l’Esseillon : Fort Victor Emmanuel
Barriere de l’Esseillon : Fort Victor Emmanuel
Barriere de l’Esseillon : Fort Victor Emmanuel
Barriere de l’Esseillon : Fort Victor Emmanuel

Cette signalétique permet une agréable visite de ce site

Lire la suite

Le Fort Victor Emmanuel: connaître l’heure

11 Juillet 2017 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

Le Fort Victor Emmanuel: connaître l’heure

 

Le Fort Victor Emmanuel est le plus important de la barrière de l’Esseillon inaugurée en 1829 

Ce fort pouvait contenir environ 1500 personnes

Comme un village il comprenait : logement, cantine, boulangerie, hôpital, chapelle, prison, pénitencier pour les opposants politiques et à proximité un cimetière

L’heure était connue de deux façons

Deux cadrans solaires

A l’image de Vauban les architectes militaire Sarde placent des cadrans solaires Ils seront absent des constructions militaire française de Rohault de Fleury 1831-1855 et  Séré de Rivière 1874-1896

le temps a effacé des inscriptions le temps a effacé des inscriptions

le temps a effacé des inscriptions

Et un petit clocheton

Il sera l’objet d’un conflit entre le sabre et le goupillon : le Gouverneur et le Directeur du Génie : panneau d’information dans la visite

Le Fort Victor Emmanuel: connaître l’heure

Informations sur la sonnerie des cloches

 

<<< Charlemagne ordonne en 801 des sonneries de cloches à certaines heures et en 817 au concile d'Aix-la-Chapelle il fut décidé que les églises paroissiales devaient être équipées d'au moins deux cloches.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cloche >>>>>>>>

 

http://tchorski.morkitu.org/1/sonneries.htm

<<<< C’est le type de sonnerie le plus fréquent de nos jours, pour des raisons d'utilisation civile. L’église donne l’heure depuis (environ) le concordat.

 

Généralement le clocher dispose de deux types de cloches

Une tintée pour les heures de 7 à 22h

Une battue pour les sonneries religieuses

Lire la suite

Les forts de l’Esseillon Savoie Maurienne

6 Juillet 2017 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION, #HISTOIRE

Les forts de l’Esseillon

A la hauteur d’AUSSOIS Savoie, une barrière rocheuse barre la vallée de la de l’Arc

Les ingénieurs militaires sardes ont bâti des fortifications sur celle-ci de 1817 à 1833

Panorama avec 3 photos

Panorama avec 3 photos

De gauche à droite de haut en bas

  • Le fort Marie-Christine perchés à plus de 1500 m d’altitude

  • Le fort Charles Félix, il a été partiellement détruit en 1860 lors du rattachement de la Savoie a la France

  • Le fort Victor-Emmanuel le plus important de cette barrière, un véritable village

    • Il fait partie d’un parcours organisé par la ville de d’Assois

  • Dans la vallée au bord de la route la Redoute Marie-Thérèse et un poste de garde accessible par un souterrain

En retrait de cette barrière  

  • le fort  Charles Albert jamais terminé

  • Un cimetière sarde

  • Le hameau de l’Esseillon

  • Un pont du « diable » accessible à l’origine à quelques personnes. Il franchissait la gorge de l’arc

C’est ensemble fait l’objet de plusieurs circuits de découverte

  • Sentier du plateau d’Aussois

  • Sur les traces du marabout

  • Le sentier des bâtisseurs

A proximité

  • Un acrobranche

  • Une via ferrata

Un lieu d’histoire et de divertissement

Lire la suite

Redoute Napoléon ou des Autrichiens

16 Août 2015 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

Redoute Napoléon ou des Autrichiens

Ou : environ un kilomètre en aval de Bramans Maurienne Savoie

Quoi : Redoute, fortification de campagne

Quand : Révolution Française

La vallée de la Maurienne et un lieu de passage entre la France et l’Italie

Elle a reçu des fortifications permanentes en pierre depuis la fin de l’empire

  • Barrière de l’Esseillon 1819/1834
  • Autour du lac du Mont Cenis après le rattachement de la Savoie à la France en 1860
  • Fortification Séré de Rivière après 1870
  • Renforcement après la crise l’obus torpille
  • Ligne Maginot et blockhaus italien à la veille de la guerre 39/45

Subsiste les restes d’une redoute en aval de Bramans

Un dôme rocheux actuellement couvert de foret  Il oblige la rivière l’Arc a un coude  à 90°. Cette redoute contrôle l’amont et l’aval

Un dôme rocheux actuellement couvert de foret Il oblige la rivière l’Arc a un coude à 90°. Cette redoute contrôle l’amont et l’aval

Il subsiste des murets envahit par la végétation

Il subsiste des murets envahit par la végétation

Au sommet vu sur l’aval de l’Arc, en fond la barrière de l’Esseillon

Au sommet vu sur l’aval de l’Arc, en fond la barrière de l’Esseillon

Une montée en foret d’environ 110 m de dénivelé

Carte en relief IGN 3615

Lire la suite

Fort du Télégraphe : Savoie

8 Août 2015 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

Fort du Télégraphe : Savoie

Fort du Télégraphe : Savoie

Le fort du Télégraphe domine la vallée de l’Arc d’environ 900 m

Il est situé à l’extrémité d’une crête, a proximité du col du Télégraphe 1566 m bien connu et gravi par les cyclistes

Il est accessible a partir du col par une piste d’environ un kilomètre. Elle passe devant la carrière d’ou ont été extraite les pierres nécessaires à sa construction

Son nom provient d’une tour du télégraphe Chappe de la ligne Lyon l’Italie installé à son emplacement

Il fait parti des fortifications Séré de Rivières construites après la défaite de 1870

Il est intervenu en juin 1940 stopper l’attaque italienne

Le panorama découvre la vallée de l’Arc

Le panorama découvre la vallée de l’Arc

Fort du Télégraphe : Savoie

L’entée principale ; une deuxième donne sur la terrasse pour l’accès de l’artillerie

Le corps de bâtiment : rez de chaussée l’intendance, cuisine, chambre des poudres, réserve d’eau

Premier : casernement, chambre du commandant

Terrasse : l’artillerie

Fort du Télégraphe : Savoie

Le four du boulanger, à sa droite une cuve pour chauffer l’eau nécessaire pour pétrir le pain aigre ou pain bouilli : la définition ma été donnée à l’exposition sur le pain à Solliére- l’endroit : voir le lien - Le pétrin

La chambre du commandant avec une chaise percée et un coffre fort constitué par un caisson d’artillerie avec fermeture

La chambre du commandant avec une chaise percée et un coffre fort constitué par un caisson d’artillerie avec fermeture

Fort du Télégraphe : Savoie

La cantine du Commandant M.DOYEN du 11° régiment de Chasseurs

Il commandera l’armée des Alpes pendant la campagne 1945 et pénétrera en Italie

Il sera gouverneur de Lyon

Edition 10 février 1932

Edition 10 février 1932

Le fort sert de stockage pour différents objets en attente d’un possible musée

Les premiers remonte pente

Les premiers remonte pente

Fort du Télégraphe : Savoie
Le lieu a retrouvé sa vocation première, la transmission des informations

Le lieu a retrouvé sa vocation première, la transmission des informations

Une agréable visite d’une pierre forte de Savoie

Lire la suite

Fort Saint Gobain : Modane Savoie

13 Juillet 2015 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

Fort Saint Gobain : Modane Savoie

J’avais en 2009 vu les abords extérieur du fort St Gobain : voir le lien

Je suis retourné pour la visite libre de l’intérieur

Un long couloir de 250 mètres avec une voie de 60 pour pousser des wagonnets Ce couloir distribue : Le cantonnement, la logistique et  les postes de combats

Un long couloir de 250 mètres avec une voie de 60 pour pousser des wagonnets Ce couloir distribue : Le cantonnement, la logistique et les postes de combats

Fort Saint Gobain : Modane Savoie
Fort Saint Gobain : Modane Savoie
Un téléphérique Génie Alpin modèle 39 du Musée de la Meignanne d’Anger offert au musée de la traversée des Alpes est exposé sur le terre-plein

Un téléphérique Génie Alpin modèle 39 du Musée de la Meignanne d’Anger offert au musée de la traversée des Alpes est exposé sur le terre-plein

Une agréable visite par temps de canicule d'une fortification Maginot Alpine

Lire la suite

Fort de FEYZIN

16 Mars 2014 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

Ou : Route du docteur Jean LONG

Le fort de Feyzin situé au sud de Lyon, il couvre la rive gauche du Rhône

Il fait partit de la ceinture fortifiée de Séré de Rivière (1) ; il a été construit de 1875 à 1878

Son effectif de guerre environ 800 hommes pour 27 plates-formes de tir

Son armement varie durant les époques, il comprend

Des canons à tir tendu

Des obusiers en casemate ; leur emploi sera suspendu devant l’ébranlement de la maçonnerie au tir

Des canons revolver et de 12, en défense rapprochée. Des pièces de ce type sont visible au fort de Villey le Sec a proximité de Nancy (2)

Le désarmement du fort a débuté début 1915 pour envoyer son artillerie au front, il servira de base arriére

En 1942 les allemands l’utiliseront comme hôpital

Il appartient actuellement à la mairie de Feyzin. Un centre équestre est installé

Une intéressante visite guidée dans un fort en état de conservation, il fait l’objet de travaux

La présence du centre équestre permet une visite libre partielle

En savoir plus

  • Visite guidée
  • Les défenses de Lyon : Enceintes et Fortifications
    • François Dallemagne Photographies Georges Fessy
    • Edition Lyonnaise d’Art et d’Histoire
Entrée du fort il est protégé par :  Un ouvrage avance : un ravelin  Un pont roulant à effacement  Des meurtrières, une grille et un portail blindé avec meurtrières  Un poterne à gauche de l’entrée permet l’accès au fossé à sec

Entrée du fort il est protégé par : Un ouvrage avance : un ravelin Un pont roulant à effacement Des meurtrières, une grille et un portail blindé avec meurtrières Un poterne à gauche de l’entrée permet l’accès au fossé à sec

Ce fort possède une importante caponnière double qui défend le fossé Vue de l’intérieur et  du fossés

Ce fort possède une importante caponnière double qui défend le fossé Vue de l’intérieur et du fossés

Le fort possède un puits, une citerne, des fours à pain

Le fort possède un puits, une citerne, des fours à pain

Les soldats ont décoré les murs : une fresque a coté des fours a pain, des trompes l’œil à proximité de la poudrière

Les soldats ont décoré les murs : une fresque a coté des fours a pain, des trompes l’œil à proximité de la poudrière

la maçonnerie en « opus incertain » d’origine romaine permet la réalisation de marguerites

la maçonnerie en « opus incertain » d’origine romaine permet la réalisation de marguerites

Lire la suite

Aîtres fortifiés Ou : Meurthe & Moselle Val de Mad

12 Août 2013 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

J’ai découvert ce terme sur une plaquette de « Communauté de communes du Chardon Lorrain »

Au moyen âge les habitants qui dépendaient d’une abbaye, en cas de danger, ne pouvaient espérer que l’aide divine, en l’absence de soutient militaire
Ils ne pouvaient compter que sur leurs propres forces

Apres avoir fortifié l’église, elles sont nombreuses dans ces régions, ils ont construit des « aîtres fortifiés »

« Aîtres fortifiés » fortification d’un quartier autour de l’église

En savoir plus

http://www.tourisme-valdelorraine.com/poi.html?ori=carto&id=16288

Eglise fortifiée de Bayonville sur Mad  A l’origine le clocher était renforcé par un hourd « cette construction en bois permettait de surplomber les assaillants pour leur projeter des projectiles »  Ce hourd a été supprimé en 1826 et remplacé par un beffroi avec horloge  L’église était fermée lors de notre passage ; je n’ai pu en apprécier les défenses et les parties classées aux monuments historiques  Documentation sur une borne d’information

Eglise fortifiée de Bayonville sur Mad A l’origine le clocher était renforcé par un hourd « cette construction en bois permettait de surplomber les assaillants pour leur projeter des projectiles » Ce hourd a été supprimé en 1826 et remplacé par un beffroi avec horloge L’église était fermée lors de notre passage ; je n’ai pu en apprécier les défenses et les parties classées aux monuments historiques Documentation sur une borne d’information

A Bayonville sur Mad, il subsiste des maisonnettes et un mur prolongé en palissade. Cet ensemble de de forme arrondie entoure, sur une partie, l’église fortifiée.  Vestige de l’aître fortifiée

A Bayonville sur Mad, il subsiste des maisonnettes et un mur prolongé en palissade. Cet ensemble de de forme arrondie entoure, sur une partie, l’église fortifiée. Vestige de l’aître fortifiée

Lire la suite

Guédelon La construction du Donjon

17 Juillet 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

Guédelon La construction du Donjon

 

La tour principale qui servira de donjon est en cours de construction

 

tour-Guedelon.jpg

 

Au sommet une grue cage d’écureuil sert à monter les matériaux

L’échafaudage est fixé dans des trous de boulin

Les poutres de chêne s’engagent dans le mur part les trous de boulin

Ces poutres sont soutenues par une jambette. Elle s’appuie sur le mur

L’échafaudage monte au rythme de la construction

 

En savoir plus

Panneaux sur le site 

Lire la suite

GUEDELON 1 Sa construction

17 Juillet 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

GUEDELON 1 Sa construction

 

Nous passons régulièrement depuis l’an 2000 pour voir la construction de GUEDELON

 

Le projet lancé en 1996 de construction d’un château moyenâgeux du XIII° siècle avec les techniques de l’époque

1998  pose de la première pierre, premières visites du public

 

Le chantier est prévu pour 25 ans. C’est une PME de 50 salaries et de bénévoles de passage qui se plongent dans l’ambiance

Tout les corps de métier nécessaires sont rassemblés pour sa construction et l’intendance de ses ouvriers

Bucherons abattent et préparent les chênes pour les

Charpentiers Ils réalisent les coffrages et échafaudages pour les maçons

Les forgerons réalisent et entretiennent les outils

Les carriers extraient les pierres

Les tailleurs de pierre

Les maçons

Les tuiliers façonnent et cuisent les tuiles

Les charretiers camionneurs du moyen Age assurent les transports

Vanniers et cordiers réalisent paniers et cordes nécessaires aux travaux

C’est aussi un chantier archéologique expérimental. Voire une œuvre c’est bien la réaliser est une autre affaire : c’est le cas des construction des voute ou les charpentiers doivent concevoir le coffrage qui supportera les dizaines de tonnes de pierres de cette voute

 

Nous avons vu avec plaisir l’avancement des travaux  11

Le logis se termine, de magnifiques charpentes, une décoration de la chambre

Le donjon en cours de réalisation avec un échafaudage s’appuyant sur les trous de boulins

 

guedelon---ane-.jpg

 

Le logis à deux niveaux se termine

Au rez de chaussé : cuisine, cheminée avec four a pain, un évier alimenté par l’eau des toitures, le cellier

 

A l’étage : une grande salle : sale de réception ou tribunal, une chambre équipée d’une cheminée. Elle est destinée à recevoir des hôtes et est en cour de décoration avec des motifs de la région

La tour principale ou donjon

Au sommet une grue en gage d’écureuil, l’échafaudage s’appuie sur les trous de boulin

 

En savoir plus

Panneaux et documents sur place

www.guedelon.fr

 

Lire la suite
1 2 3 4 > >>