Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog docroger

Epoqu'auto 34° Salon

31 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #RASSEMBLEMENT A THEME


Epoqu'auto 34° salon


 
3A

 


En savoir plus:  Mascote bouchon de radiateurs


Epoqu’auto 2010_4 « mascottes » ailées
Schneider constructeur Lyonnais 
http://docroger.over-blog.com/article-epoqu-auto-2010_4-mascottes-ailees-60427866.html

Epoqu’auto 2010_3 « mascottes » femmes ailées ailée sur une Delahaye 


Epoqu’auto 2010_ 2 : mascottes
« Collection Schlumpf » de Mulhouse


http://docroger.over-blog.com/article-33-epoqu-auto-2011-3-5-evolution-du-bouchons-de-radiateur-peugeot-88211312.html


http://docroger.over-blog.com/article-33-epoqu-auto-2011-5-5-mascottes-accessoires-88210109.html

bouchons de radiateur thermomètre     


bouchons de radiateur st christophe


Exposition véhicules de la Fondation Berliet …


mascottes 

Lire la suite

Une souris dans un bac de compost

29 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #ANIMAUX

souris-.jpg

 

Pour le plaisir de la photo

Lire la suite

La Crue du Rhône de 1856

25 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #Lyon

 

La crue du Rhône de 1856

 

L’exposition « Changement de Climat » présente un panneau consacré à la crue dévastatrice du Rhône de 1856

napoleon-III.jpg

Explication de cette crue de printemps

Photos de l’inondation

Plan de l’inondation

Visite de l’Empereur napoléon III

 

Durant la balade urbaine « les inondations en Rhône-Alpes : se souvenir pour anticiper » du 13 octobre 2012 nous avons parcouru des lieux de la presqu’ile inondés en 1856

crue-1856-quai-de-Saone--rue-port-du-temlple.jpg

 

Angle Quai des Célestins et Rue Port du Temple face à la Passerelle du palais de Justice

La crue de 1856 à cet endroit est moins forte que celle de 1840

La crue de 1856 du Rhône provoquée par les pluies de printemps et la rupture de la digue de la Tête d’Or.

Elle a été particulièrement grave sur la rive gauche du Rhône. De plus un grand nombre d’habitation en pisée se sont écroulées : photo de la rue madame actuel Pierre Corneille

Rue Président Carnot Le Rhône a passé dans cet ancien bras qui avait été remblayé dans la construction de la presqu’ile

Nous avons terminé la ballade par les jardins suspendus et maraichers de l’échangeur de Perrache

 

Une ethnologue nous a donné le point de vue de victimes d’inondation partagé entre

  • L’oubli

  • Le récit

 

Pour conclure

La prévention des risques et la recherche en sciences sociales à l’action publique

 

En savoir plus

 

www.universite-lyon.fr/etsionenparlait

Lire la suite

1812 Campagne de Russie

25 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #HISTOIRE

 

L’effroyable tragédie

1812 Campagne de Russie

 

Quoi : L’effroyable tragédie

Qui : Marie-Pierre REY

Comment : Edition Flammarion

 

L’intérêt de ce livre sur la campagne de Russie provient de la consultation des archives russe par l’auteur

Pour un même fait nous avons le point de vue de Napoléon déjà cité précédemment, mais aussi du Tsar et de Koutouzov

Une histoire humaine au niveau des civils et des sans grade nous est proposée

Un résumé pour vous donner envie de lire ce livre très documenté

 

l-effroyable-tragedie-1812.jpeg

 

Malgré la Paix de Tilsit signée en juillet 1807 de nombreux sujets de discordent existent entre Napoléon et le Tsar :

  • le blocus continental, le commerce extérieur de la Russie est à 50% avec l’Angleterre,

  • la France est alliée avec l’empire Ottoman zone d’influence Russe

  • des projets de mariage ont échoués

  • La perspective d’une nation Polonaise

1811 de chaque coté une intense activité diplomatique et de renseignements prépare l’affrontement

Coté Français

  • Accord avec la Prusse et l’Autrice

Coté Russe

  • Accord avec la Suède de Bernadotte ancien maréchal de Napoléon.

  • Traité avec la Porte : empire Ottoman en juillet 1812

Les forces armées sont organisées des deux cotés

Coté France

  • La grande Armée dont l’origine est le camp de Boulogne compte 644 000 hommes dont 350 000 français

  • Environ 440 000 Hommes dont la moitie de français traverseront le Niémen

Coté Russe

  • Environ 622 000 hommes

Equipement

France

  • Equipement d’été capote ou manteau, chaussures Elles devrait tenir 1 000 Km ; havresac de 30 kg

  • Chevaux, ânes et mulets environ 160 000 traverseront le Niémen

    • Un cheval consomme environ 6 kg de d’avoine par jour soit pour l’armée 900 tonnes par jour. Le foin est l’essence de nos jours et l’on sait les problèmes d’approvisionnement en 1944

  • Fusil modèle 1777 calibre 17,5 poids 4,4 kg

  • Le service de santé totalise 5 100 personnes dont 2000 chirurgiens dont Larrey (1) le chirurgien de la garde Impériale

Russe

  • Tout les ans deux paires de bottes de cuir, un long manteau de drap. Les hommes se confectionnent gants de peau, chapeau de fourrure et pelisse de mouton

  • Leur équipent est fruste mais bien adapté à l’hiver

  • Fusil 5,16 ou 4,4kg

  • Chevaux nombre identique a France. Race issue de croisement, plus fruste et résistant. Sabots dur ne nécessitant pas d’être ferrés

 

L’invasion débute en juin 1812 sur un front de 650 km.

La grande Armée franchi le Niémen le 24 juin 1812

Napoléon cherche la bataille décisive

C’est une constante dans les états major en 1914 sur terre et mer (2)

Marches forcées, chaleur, puis pluie, grêle créent de nombreux malades

Déjà les russes se retirent détruisant les stocks

La grande Armée pénètre sans combat dans Vilnius le 28 juin

Napoléon annonce une halte d’environ dix jours

L’approvisionnement est difficile. Le transport par bateau en remontant le Niémen à contre courant sur 500 km est complexe. Les convois de chevaux et de bœufs, 30 km par jours, doivent être nourri en route.

Idem pour les convois d’essence en 1944 qui consommaient une partie de l’essence transportée avant ma mise en place de pipelines

Sur 420 000 hommes entres en campagne ; l’effectif est réduit à 230 000. La moitie des chevaux ont péri

Napoléon s’interroge

  • Prendre ses quartiers d’hiver et poursuivre en 1813 sur Moscou

  • Continuer

Son état major est divisé

Il relance l’offensive

Coté Russe ils poursuivent le regroupement de leurs armées

La bataille pour la prise de Smolensk se heurte à la résistance Russe qui cause de lourdes pertes

La ville est incendiée 350 maisons subsiste sur 2250 (3)

 

Coté Russe

La stratégie d’évitement de la bataille pourtant admise par le tsar est remise en cause Un changement de général est opéré Koutouzov qui jouit d’une popularité  dans l’armée est nommé.

Il poursuit la stratégie

 

La Moskova , Borodino

 

Napoléon poursuit sa marche sur Moscou toujours à la recherche de la bataille décisive.

Avant Moscou les Russes acceptent cette bataille

La logistique est bien différente

Coté Russe ils sont sur leur territoire et disposent d’approvisionnement

Le cheval Russe particulièrement rustique trouve sa nourriture sur place

Coté français les lignes d’approvisionnement s’allongent, elles sont attaquées par les cosaques et les paysans

Les chevaux peut habitués aux chaleurs et froid à venir sont morts en grand nombres Ils seront mangé par les soldats en manque d’approvisionnement

 

Les Russes recherchent le lieu de la bataille avant Moscou ce sera Borodino ou ils se fortifient : Redoute de Raïevski et les flèches de Bagration

7 septembre 1812 Une sanglante bataille sur un front d’environ huit kilomètres

Des deux cotes environ 700 pièces d’artillerie s’affrontent

Le résultat un tiers de perte coté Russe Un cinquième coté français

Larrey chirurgien de la garde ampute sans relâche les blessures faites par l’artillerie

Des pertes importantes des deux cotés pour les généraux et officiers

Koutouzov se replie

Défendre Moscou ou pas : les Russes évacuent Moscou en emportant le matériel d’incendie. Il manquera pour combattre l’incendie allumé par les hommes désignés du gouverneur Rostopchine

Napoléon et sa garde pénètrent dans Moscou le 15 septembre

Le temps passé à Moscou n’est pas mis a profit pour se préparer a l’hiver a venir. A l’inverse les polonais fabriquent pour leurs chevaux des fers à glace

Napoléon sans succès envoi des émissaires au Tsar. Il refuse toute négociation

Les Ruses de leur coté renforcent leur armée qui comprend des cosaques et des milices

Napoléon quitte Moscou le 19 octobre après les nouvelles de la bataille de Vinkova ou les troupes Russe ont attaquées l’avant garde de la grande Armée

Faute de moyen de transport : chevaux ; des provisions seront abandonnées et détruites

Ponts, édifices publics et le Kremlin seront détruit du 20 au 24 octobre

C’est une armée d’environ 100 000, elle avait été renforcée par des troupes venues de Smolensk, accompagnée de civils et de nombreux fourgons et voitures qui quitte Moscou. Elle souffrira rapidement de la faim et du froid. Celui-ci apparaitra des le 20 octobre, le quatre novembre la neige couvrira la route

Sur les ruines de Moscou naitra un sentiment national

Le 24 octobre l’avant garde française subit à Maloïaroslavets l’attaque des Russes. Elle se traduit par de nombreux morts et blessés

L’armée Russe compte 90 000 hommes en bon état 600 pièces d’artillerie contre 70 000 hommes de la « grande armée » et 360 canons

Napoléon échappe le 25 à une attaque de cosaques

Il décide après un conseil de reprendre la route de l’aller par Smolensk

Le 22 octobre les Russes rentrent dans Moscou dévasté

Sur cette route du retour sans approvisionnement la troupe soufre de la faim, à la rare viande de cheval des cas de cannibalisme seront évoqués

 

L’arrivée à Smolensk donne lieu à des gaspillages des stocks et annule le projet de napoléon de prendre les quartiers d’hiver

Koutouzov s’interroge :

Accompagner l’armée et laisser a l’hiver, aux paysans, aux milicien et cosaque le soin d’en finir

Le sort des nombreux prisonniers de la grande armée est de plus difficile, rapidement tuées ou subissant des mauvais traitements. Leur nombre est difficile à évaluer 150 à 200 000

Le Tsar donnera l’ordre d’interdire ses pratiques. Elles ne seront pas forcements suivis

Affronter l’armée française qui se retire rapidement

Koutouzov évite la ruine de Napoléon qui serait « travailler non pour le Roi de PRUSSE mais pour l’Angleterre »

Le 20 novembre Napoléon dispose d’environ 35 000 soldats avec sa garde et 50 000 peu capable de se battre. L’ensemble soufre de la faim et du froid

L’Empereur a fait détruire les voitures ne conservant que les chevaux nécessaires pour tracter l’artillerie

Le général Eblé chef du génie plaide pour garder les bateaux pour construire des ponts. Napoléon refuse, il compte utiliser les ponts existants

Eblé conserve six fourgons avec les outils, deux forges de campagne. Il équipe ses hommes d’un outil, de clous et de crampons à deux pointes. Ils seront indispensables à la construction des deux ponts sur la Bérézina

Le 23 novembre avec des officiers possédant encore leurs chevaux il constitue un escadron consacre à sa sécurité : quatre escadron de 150 cavaliers sous les ordres de Grouchy

 

Comment traverser le Bérézina :

Le général Corbineau commandant la 6° brigade de cavalerie découvre un gué qu’ils traverse

La Berezina à 110 mètres de largeur pour une profondeur entre 2 et 2,5 mètres

Napoléon monte une diversion pour permettre à Eblé avec ses pontonniers aux moyens limites aidé des sapeurs de Chasseloup-Laubat de construire deux ponts : un pour la troupe et la cavalerie, l’autre pour l’artillerie et les voitures

Le 27 l’empereur, la garde traversent ; dans la soirée troupe et trainards affluent environ 30 000 personnes

Ceux –ci ne sont autorisé passer qu’après la troupe c’est a dire de nuit. Dans la nuit et la neige ils préfèrent attendre le lendemain

Le 28 les troupes Russes sont à l’attaque. Le 29 au matin Eblé donne l’ordre d’incendier les ponts pour éviter aux russes de poursuivre l’armée

La retraite se poursuit dans un froid intense moins 30°

Le 5 décembre Maret duc de Bassano envoie une armée de 10 000 hommes et des vivres à la rencontre de l’armée en retraite. Cette initiative est désastreuse, ces troupes seront victimes du froid la majorité mourra.

Le 5 décembre Napoléon quitte l’armée, il nomme Murat commandant. Il aura des difficultés à se faire obéir

Vilnius les premiers arrivent le 8 décembre, les autorités sont dépassées par la situation. La température de -28° ajoute au désordre. Ney assure l’arrière garde et quittera la ville le 10 décembre

Des fouilles archéologiques effectuées à Vilnius en 2002 découvriront des milliers de cadavres victimes de la faim, de la fatigue, typhus et d’infections (4)

L’arrière garde de Ney traversera le Niémen le 19 décembre. Elle compte environ 600 hommes

Le 23 décembre le Tsar décerne l’ordre de Saint-Georges a Koutouzov tout en reconnaissant » le vieillard peut être content, le froid l’a bien servi »

 

Mars 1814

Le Tsar pénètre dans paris à la tète des troupes coalisés sans esprit de représailles ni de revanche

Lors du Congres de Vienne, il s’assurera des intérêts de la Russie.

Investit d’une mission divine après la campagne de Russie il cherchera une entente chrétienne en Europe en proposant le traité de la Sainte Alliance

Il propose aux anglais une réduction des forces armées

Il obtient des conditions avantageuses pour la France.

 

Cette position réduit fortement l’attitude de Tallerant qui s’octroyait le bénéfice du Congres de Vienne ou la France avait conservée ses frontières de 1790

Il influe sur la mise en place en France d’un régime constitutionnel. Louis XVIII sous cette pression accordera une charte constitutionnelle aux français

 

Le sort survivant des prisonniers français en Russie s’améliorera à partir de 1813. Ils toucheront quelques Kopecks pour survivre

  • Un oukase impérial permet aux prisonniers d’origine paysanne un statut de colon étranger

  • Aux artisans il est proposé de travailler

  • La naturalisation est proposée

Ces mesures permettent de relancer l’économie

En 1837 : 1500 vétérans de la Grande Armée vivront au Moscou

 

La campagne de Russie ne portera pas atteinte à l’attirance des élites Russe pour la France

 

En décembre 1812 Koutouzov propose au Tsar la réouverture du théâtre Français de St Pétersbourg et la conservation de l’usage du français

 

En savoir plus

 

(1) Place à Mr LARREY

Jean Marchioni

Actes Sud

 

  1. Guerre et histoire n° 7 l’obsession de la bataille décisive

 

  1. Revue Napoléon n°65

 

Les grandes batailles de l’Empire

Serge Cosseron J.F Bueno

Auzon

 

La cavalerie

Moréna

 

La Grande Armée

Georges BLOND

Robert Laffont

 

Blogs.medipart.fr/edition/cheval-mon-ami/article/280212/histoires-de-chevaux-de-la-campagne-de-russie-tchernobyl

 

 

(4) Derniers jours de l’Armée Napoléonienne

 

  • www2.cnrs.fr

 

Lire la suite

L'Odyssėe d'un MILAN ROYAL

20 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #OISEAUX

 

L'Odysée d'un Milan Royal

 

Probablement épuisé dans sa migration vers l'Afrique un Milan royal à échoue dans les jardins d'un lotissement
Signalé par des habitants, une chaîne de bénévoles l'a transfèré vers un centre de sauvegarde de la faune sauvage
Le Tichodrome
Http://letichodrome.free.fr

 

milan.jpg


      Sauvetage des animaux blessés voir le site de Tichodrome


Lire la suite

29° Salon ARNORISERE

20 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #EXPOSITION

29° Salon Arnorisere

 

Ou: Saint Quentin Fallavier Isère
Quand: 17 et 18 novembre 2012


29--salon-Arnorisere.jpg

En savoir plus

Lire la suite

Exposition Photo: semaine bleue

18 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #EXPOSITION

Exposition Photo: semaine bleue 

Ou: Saint Quentin Fallavier Espace Georges Sand 

Qui: les membres de l'atelier photo numérique senior

Quand : du 15 au 19 octobre 2012

 

avril-2012-0001.jpg

 

avril-2012-0002-copie-1.jpg

De belles photos par des seniors

Lire la suite

Exposition : Climats

17 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #EXPOSITION

Exposition : Climats

 

Ou: Archives de Lyon

 

expo-climat.jpg

 

Des panneaux présentent les effets du climats dans les périodes historiques

 

rhone.jpg

J'ai apprécié l'explication des divagations du Rhône, la recupération des terrains de la rive gauche Lyon 3°

Le maintient du lit du fleuve pour la naviagation et le fonctionnement des moulins bateaux

 

Une exposition instructive

Lire la suite

Expo: les belles images

15 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #EXPOSITION

Expo: les belles images

 

 

 

gazelle82

J'ai apprécie les photos des membres de l'association

 

  Expo-belles-images-.jpg

 

 

Cette association dispose d'un studio pour les portraits

 

Elle dispense des cours photos

 

Une belle exposition

Lire la suite

GUIGNOL: son premier thèatre

12 Octobre 2012 , Rédigé par docroger Publié dans #Lyon

 

GUIGNOL son premier théâtre

 

 

 

Jean-Guy MOUGUET le dernier descendant des Mouguet vient de décéder à 82 ans. Il a légué sa collection au musée de Brindas Rhône, ou sa collection continue à vivre

 

Laurent MOURGUET créateur du personnage de Guignol un canut frondeur. Ce personnage né il y a deux cents ans

 

www.leprogres.fr/rhone/2012/10/guignol-la-dynastie-des-mouguet-marionnetistes-s-eteint

 

 

 

Le premier théâtre Guignol est situé dans la cour des pères Antonins sur les quais de Saône

Un retour sur la porte du premier théâtre Guignol

 

porte-034.jpg

 

Les diables quigardent la porte

 

diable38.jpg

 

 

En savoir plus

 

  • Le Progrès du 10 octobre 2012

 

  • Fr.wikipedia.org/wiki/Guignol

 

  • Buste de Laurent Mourguet

  • Avenue Doyenné dans le Vieux Lyon 5°

 

 


Lire la suite
1 2 > >>