Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog docroger

Métier ancien : Parcours de village à Bramans Vanoise

29 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #PATRIMOINE

Métier ancien : Parcours de village à Bramans Vanoise

Des villes et village jalonnent leurs rues d’un parcours a thème

Le village de Bramans a choisi les anciens métiers  du village
  •  Aux lieux d’exercice de ceux-ci une plaque avec photos et informations nous renseigne
  • Certains métiers ont disparu, d’autres ont évolués

Le marchand ambulant
  • Un épicier ambulant poussait sa charrette : pates, riz, sucre, sel, café

Le rétameur
  • Il reparait les outils, il plaçait des rivets pour boucher les trous des seaux, bassines
  • casseroles
  • Son nom provenait d’une fine couche d’étain, le rétamage des ustensiles de cuisine

La matelassière
  • Elle confectionnait des matelas et les rénovait bien souvent chez son client. Elle possédait une cardeuse mobile pour se déplacer


Le chamoiseur
  • Il traitait les peaux des chèvres, chamois, lapins. Chaux, solution d’alun et rinçage permettaient de préparait les peaux avant séchage dans le grenier

Le balaitier
  • Il confectionnait des balais avec des branches de bouleau autour d’un manche en frêne




L’accoucheuse
  • L’accouchement se déroulait à la maison. Durant l’été dans les chalets d’alpage  des femmes ont accouchées et descendus leur bébé dans leur tablier
  • L’accoucheuse a exercée jusqu’en 1943
Ces métiers ont disparu sous leur forme artisanale

Avec la disparition presque complète des animaux de travail

Le maréchal-ferrant
  • Il préparait les fers à sa forge   ferrait chevaux et mulets. Un bon ferrage durait 6 à 8 semaines  


D’autres ont changé de nom

Le garde champêtre
  • En plus du respect des arretés du maire il état préposé aux viandes
  • Il devait s’assurer de la qualité de la bête tuée et délivrer un laisser passer et estampiller la viande

Le cantonnier
  • L’hiver état rude pour les routes et les chemins. Avec sa brouette, ses outils pelle, pioche et balai il nettoyait les rigoles et bouchait les trous dans la route empierrée. Ce travail continuel évitait les dégradations lors des orages. La route devenue départementale il serait passé dans les ponts et chaussées

Un métier a anticipé

L’accompagnateur
  • Il encadrait les groupes de commissaires italiens qui travaillaient à la gare de Modane
  • Les français devaient veiller a ne pas franchir la frontière surveillée par douaniers et garde frontière
  • Sa version moderne accompagne les touristes sans problème de frontière si muni de leur carte d’identité à jour

D‘autres métiers jalonnent ce parcours
  • L’instituteur et l’école
  • Les artisans du bois, le cordonnier
  • Les commerçants, épicerie, marchand de vin
  • Les transporteurs
  • Le vétérinaire    
  • Le fromager lui est devenu coopérative

Un parcours de village qui nous replonge dans le passé et nous montre l’évolution de métiers

Article établit à la lecture des panneaux
__
Lire la suite

Journées portes ouvertes des entreprises en Nord Isère

28 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #TECHNIQUE

Journées portes ouvertes des entreprises en Nord Isère


Information


Pour la 6° année la CCI Nord Isère organise l’opération porte ouverte des entreprises de son secteur
  • 71 entreprises y participent
  • Du 19 au 26 octobre 2009
  • Visites gratuites sur rendez-vous

J’ai participé à l'édition 2008
Visite de :


Liste des entreprises et inscription sur

www.jpo.nord-isere.cci.fr

Bonne visite
Lire la suite

Daniel BALAVOINE des pompes pour l’Afrique Fort de Villey le Sec

27 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #TECHNIQUE

BALAVOINE  des pompes pour l’Afrique
Fort de Villey le Sec

Daniel Balavoine lors de ses passages dans le désert avait été frappé par la misère des populations
A partir de 1984 il créera une fondation, organisera et financera la mise en place  de pompes électrique, alimentées par des panneaux solaires
Ces systèmes dans le désert se révèleront fragile : chaleurs, nombreux utilisateurs


Face à ces contraintes il demandera aux fabricants de pompe de créer une pompe: manuelle,
  • autoamorcante,
  • autolubrifiante
  • d’un usage simple
  • capable de résister aux contraintes du désert et de leur utilisateurs, les villageois du désert

La société Pont à Mousson SA  France a procédé a des recherches et essais
Elle effectue ceux-ci dans le fort de Villey le Sec pour des raisons de :
http://docroger.over-blog.com/article-35418469.html
 
  • •    Discrétion
  • •    Profondeur de la nappe phréatique similaire aux conditions d’utilisation dans le désert
 
Le prototype de la pompe répondant aux exigences du cahier des charges
Cette pompe est toujours construite de nos jours

Daniel Balavoine ne verra pas le résultât de son engagement
Il mourra dans un accident d’hélicoptère avec Thierry Sabine au cours du Paris Dakar le 14 janvier 1986

Documents sur place
Lire la suite

Modane : Le fort du Replaton

25 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

Modane : Le fort du Replaton


Avec la cession de la Savoie a la France suite au traité de Turin en 1860 la frontière est reportée au mont Cenis. Les relations avec l’Italie fluctuent amour et tension lorsque l’armée française défend Rome limitant l’unité italienne
La présence du tunnel ferroviaire du Fréjus laisse craindre une arrivée de matériel, d’artillerie, voire u train blindée seul capable d’assurer une invasion
Dans le cadre du programme de fortification suite a la défaite de 1870, un fort type Séré de Rivière à été implanté au dessus de Modane qu’il domine du haut de sa falaise .
Cet ouvrage d’interdiction  couvrait :
  • •    La sortie du tunnel ferroviaire
  • •    La vallée de l’Arc
Construit de 1886 à 1891 il était armé avec des canons de Bange
  • •    9 canons de 95
  • •    2  canons de 155
Sous casemate pour des tirs directs
A peine terminée la crise de l’obus torpille remet en cause sa protection


En 1892 une couche de béton vient couvrir les casemates
Elle est composée comme un mille-feuille de :
•    Un béton à chaud
•    Du sable
•    Le béton armé
•    De la terre gazonnée absente au Replaton
L’ensemble  donne au fort son allure de tortue

Sur l’arrière le coté moyenâgeux subsiste


En l’absence de fossé dues à la position du fort, la haute muraille de la fortification Séré de Rivière est entaillée d’arcades. Ces  « mâchicoulis » moderne possèdent à la partie supérieure une large rainure. Celle-ci permet de tirer ou de lancer « boulet moderne » des grenades. Cette rainure se réduit à la base empêchant un assaillant de se protéger
Un pont levis protège l’entrée

Durant l’entre-deux guerres des casernements pour la troupes seront construit a l’arrière du fort. Ils sont actuellement délabrés
Les canons de Bange de 95 ont été remplacés par des canons de 75

Extérieurement le fort est en bon état.

 
Il est fermé d’origine par une grille métallique verticale et a 45° pour la partie supérieure. Malgré son aspect « fragile » elle très est efficace vis à vis de l’infanterie
  • •    Le souffle d’un obus passe entre les barreaux,
  • •    En cas de choc direct les barreaux forment un enchevêtrement qui reste un obstacle
De nombreux forts de montagne et de plaine sont ceints de pareilles grilles
Un bon exemple : le blockhaus de l’Enlon sur le chemin du fort de l’olive entre Guisane et Clarée dans le Briançonnais
Départ du col du Glandon

Les simples grilles  avaient prouvé leur efficacité lors du siège de Paris en 1870
L’infanterie prussienne avait été gênée par les nombreuses grilles des propriétés

Le fort appartient au musée de la traversée des Alpes. Il n’est pas visitable, même pour les journées du Patrimoine
A proximité ouvert à la visite le fort type Maginot de St Gobain

En savoir plus



Pierres fortes de Savoie
Brunon Bethier
Robert Bornecque
Les Savoisiennes

(1) Citadelles d’altitude Didier Richard page 45

    Le fort du Replaton
  • •    tchorski.morkitu.org/3/forts-05.htm –
  • •    www.savoie-fortifications.com/.../Replaton_(fort)/replaton_fort.htm www.fortiffsere.fr/briancon/.../Page1578.htm
  • •    www.sabaudia.org/.../patrimoinefortifie/public5.
----
Lire la suite

Modane : la maison penchée

25 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

Modane : la maison penchée

La défense du tunnel ferroviaire du Fréjus était assurée
  • •    A distance environ 800 mètres par le fort du Replaton
  • •    A proximité par un ouvrage construit en 1939 en pierre. Son but  observation et défense
Les allemands dans leur retraite fin 1944 pour occuper les crêtes ont systématiquement détruit les vois de communication
Ils ont fait sauter le tunnel ferroviaire du Fréjus avec deux wagons d’explosifs
Le souffle de l’explosion à projeté l’ouvrage rapprochée à plusieurs dizaines de mètres
Le bâtiment s’est retrouvé planté, basculé sur ses deux axes, d’ou son nom de « maison penchée »

 

Elle crée une situation inédite digne des parcs d’attraction
En effet se déplacer à l’intérieur de la maison penchée fait perdre ses repères
Le vertige vous saisit
A l’inverse les enfants s’amusent à passer d’une pièce a l’autre

A voir sensation garantie
  • Ou : Modane direction le tunnel routier
  • A proximité le musée du tunnel ferroviaire
  • En face le fort du Replaton
___
Lire la suite

Modane Le tunnel, le fort et la maison penchée

24 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #HISTOIRE

Modane Le tunnel, le fort et la


Le tunnel ferroviaire du Mont Cenis relie  Bardonèque Italie à Modane
Conçu a l’origine en tunnel national pour réunir le Piémont et la Savoie  Il deviendra avec le traité de Turin en 1860  réunissant  la Savoie a la France tunnel international
Les travaux débutèrent en  1857  et dureront  14 années
Commencé a l’explosif, à partir de 1863 ce sont  des perforatrices pneumatiques qui assureront une avancée journalière de  deux mètres
Ce sera jusqu’en 1882 le plus long tunnel ferroviaire
Dans le cadre de la fortification des frontières de Séré de Rivière le fort du Replaton fut construit au dessus de Modane. Il devrait interdire l’arrivée de matériel lourd par le tunnel
Le fort du Replaton a été renforcé en 1892 à la suite de la crise de l’obus torpille

En 1917 iles Italiens étant du coté des alliés le tunnel permettra l ‘acheminement des renforts français à la suite de la défaite italienne de Caporetto
  • La pente entre Modane et St Jean de Maurienne est très forte 33 pour mille. Un train de permissionnaire venant d’Italie  sans les moyens de freinage nécessaire
  • Le 12 décembre 1917 deviendra « train fou » et créera des centaines de victimes
  • C’est la plus grande catastrophe ferroviaire nationale. Survenu en temps de guerre elle sera censurée. C’est seulement en 1923 qu’un monument à été élevé au cimetière de St Jean de Maurienne
  • Les restes des victimes ont été transférés en 1961 au cimetière militaire de la Doua Villeurbanne Rhône
  • Le 12 décembre 1988 une stèle a été inaugurée au lieu dit « la Saussaz » près du drame
En 1939 un bâtiment avec casemate sera placé pour assurer une défense rapprochée
Les allemands en 1944 seront sauter le tunnel. Le souffle projettera ce bâtiment qui deviendra la maison penchée
Le tunnel est actuellement mis au gabarit européen

 

Un musée sur la traversée des Alpes est à proximité

En savoir plus

Catastrophe ferroviaire

  • http://www.ac-grenoble.fr/ecole/modane.jferry/Ville/ferrov.html
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Tunnel_ferroviaire_du_Mont-Cenis
  • http://www.espacetrain.com/index.php?page=mat/incendie/modane/index
  • http://www.etde.fr/etde.news/transport.php?source=webetde

Accident ferroviaire
  • http://latrentequatrefnso.unblog.fr/2009/05/18/laccident-ferroviaire-de-saint-michel-de-maurienne/
  • Article paru dans la revue Historia n° 311 d'octobre 1972

-----

Lire la suite

Gypaète barbu

22 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #OISEAUX

Gypaète barbu

Le plus  grand rapace Français. Ce vautour à une envergure supérieure a l’aigle : 2,4 à 2,80 mètres

Sa particularité c’est de venir en fin de la chaine nécrophage.
C’est l’éboueur ultime
En effet il digère les os  grâce a un estomac hors-norme. Par contre son gosier est limité à des os d’une longueur d’environ 20 cm d’ou la nécessite de les casser
A ce titre il laisse tomber les os importants des animaux  d’une hauteur d’environ  30 à 50 mètres en visant des plaques rocheuses. Os préalablement débarrassés des chairs ou cartilages  qui pourraient amoindrir et freiner la chute
Il doit d’ailleurs s'y prendre a plusieurs reprises

Le gypaète avait complètent disparu de l’arc alpin
La Parc de la Vanoise participe depuis 1996 à un programme international de réintroduction
La première naissance a  eu lieu a 2007
Actuellement moins d‘une dizaine de couple dans l’arc alpin

Voir un gypaète est donc rare. Un moment inoubliable lorsque dans une ascendance il accompagne un parapentiste
A défaut de les voir vous pourrez examiner des reproduction en bois et toile à
  • •    La maison communale de Modane à coté de la gare 
  • •    Dans la salle a manger du refuge du Plan du Lac Vanoise
Cela donne toute la valeur à la photo ci-dessus


Oeuvre de mon ami Henri qui m’a autorisé à la publier
Un grand merci pour ce magnifique cliché en attendant une rencontre avec cet oiseau


En savoir plus


  • Panneau d’information du plan du Lac Vanoise

  • Guide des oiseaux
  • Selection du Reader’s Digest
  • Oiseaux Passion
  • Jean François Dejonghe
  • Hachette

  • fr.wikipedia.org/wiki/Gypaète_barbu
  • www.oiseaux.net/oiseaux/gypaete.barbu.html
  • www.gypaete-barbu.com
------
Lire la suite

SAVOIE : les forts de l’Esseillon

21 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #FORTIFICATION

SAVOIE : les forts de l’Esseillon

Où ?
 Environ 10 km à l’est en amont de Modane
Une barrière fortifiée de la départementale  D.1006 au village d’Aussois
Elle s’étale sur une  longueur de près de trois kilomètres  pour environ 300  mètres de dénivelée

Un verrou glaciaire avec gorge et le passage de l ‘Arc

Quand ?

Construit de 1820 à 1833  à la suite du Traité de Vienne

Ce sont les indemnités françaises du traité de Paris 1815 au royaume Sarde qui contribuèrent à leur construction. Le royaume de Sarde est alors l’allié de l’Autriche 


Comment ?

Suivant les principes de Montalembert 1714-1800
Celui-ci abandonne la fortification bastionnée de Vauban
Il préconise la concentration des feux de l’artillerie par des tours a canons

Les forts se protégeant mutuellement 

Quoi ?

Cinq ouvrages  baptisés des noms des membres de la famille royale Sarde

Le plus important Victor Emmanuel  pouvait recevoir 1500 soldats.
Sur les façades sud des cadrans solaires indiquent l’heure
Le fort Marie Christine, le plus haut sur la commune d’Aussois est un gite du Parc de la Vanoise : couchage et restauration
Sur la route la Redoute Marie Thérèse et le poste de garde abrite un « centre d’interprétation du patrimoine fortifié »
Les ruines du fort Charles Félix détruit après trois jours de bombardement dans le cadre des accords donnant la Savoie à la France Accord Napoléon III Cavours de Plombière.  Ceci en compensation de l’aide de la France pour l’indépendance italienne
La cession de la Savoie et de Nice sera  confirmée par le plébiscite de mai 1860
La frontière de Maurienne est reportée au Mont Cenis

Pourquoi ?

Barrer l’accès aux cols du Mt Cenis et Petit Mont Cenis
Protéger par le royaume Sarde, le Milanais et la Vénitie appartenant a l’Autriche
Par sa capacité en hommes et matériel il peut servir de base offensive sur la France

Nota : les principales voies d’invasions de l’Italie

  • Le petit Mont Cenis. Une des voies possibles du passage d’Hannibal
  • Le petit Mont Cenis deviendra la voie marchande jusqu'à la réalisation par Napoléon de la route du Mt Cenis
  • Le col de Larche  emprunté par François 1° en 1515 
  • Le St Bernard par Bonaparte. La neutralité des Suisses ferme cette voie. Les Suisses s’engageant à la défendre en cas d’attaque
  • Calme jusqu'à l’attaque Italienne en juin 1940
 
La traversée des Alpes
est maintenant affaire de tunnel utilisable toute l’année


Situation actuelle

  • La barrière de l’Esseillon avec la cession de la Savoie  a perdue son utilisation militaire.
  • Elle la retrouve un instant en participant a l’arrêt de l’offensive italienne de juin 1940
  • La barrière subit les assaut du temps et le vandalisme
  • Elle sera sauvée par une action conjointe des municipalités et d’association

Un lieu de mémoire à visiter


A proximité


  • •    Le pont du diable neuf neuf. Il remplace un pont qui permettait le passage de Victor Emmanuel a Marie Thérèse Sa fragilité limitait le passage à quelques hommes
  • •    Un Parc du Diable : tyrolienne géante
  • •    Une via « ferrata »
  • •    La soufflerie d’Arvieux



En savoir plus


  • Documents et panneaux sur place
  • Pierres fortes de Savoie
  • Bruno Berthier  Robert Bornecque
  • La Fontaine de Siloé
  • Citadelles d’altitude
  • Patrick Gendey Parcal Kober
  • Didier Richard
  • Marc Montalembert (1714 - 1800)
  •     www.cheminsdememoire.gouv.fr/.../affichegh.php?... -

----
   
   
Lire la suite

Le Patous et le randonneur

18 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #ANIMAUX

Le Patous et le Randonneur


Dans un article précedent j’avais signalé la mise en place des patous et les consignes de prudence aux randonneurs

Nous sommes retournés en Vanoise cet été en juillet et septembre
•    Les panneaux de consignes se sont multipliés,
•    Le journal l’Estive les rappelles à chaque numéro
•    Le ministère de l’Ecologie, de l’énergie, du développement Durable et de l’aménagement du territoire publie « Rencontre avec les chiens de protection de troupeau, quelques réflexe à adopter
Ceci suite a des incident survenus


Extrait du document publié par Le ministère de l’Ecologie, de l’énergie,
du développement Durable et de l’aménagement du territoire


Apres :

  • Le contrôle d’identité,
  • Le contrôle des véhicules,
  • Le contrôle individuel par les patous

Les patous n’ont pas été formés et ne parle pas
La protection des troupeaux vis a vis du loup repose sur son l’instinct de patous a protéger le troupeau avec lequel il vie depuis qu’il a été enlevé a sa mère. Ses contact avec les humains sont réduit au berger et quelques autres personnes
 
Il donc demandé aux touriste un ensemble de recommandations

Contourner largement le troupeau

  • Un troupeau s’étend sur une grande surface. C’est curieux mais les animaux adoptent eux aussi les sentiers comme voie de circulation
  • A l'inverse des animaux de plaine qui evitent les traces humains en créant des "coulée
  • Nous avons évité un face a face avec un troupeau emmené par un patous
  • Nous montions, ils descendaient rapidement. Nous avons fait demi-tour poursuivi par le patous qui conduisait le troupeau
  • Arrivé sur le parking d’Orgère Vanoise, le troupeau a gagné seul sont enclos dans le vallon.


 
Le patous son travail de conduite accompli a divagué. Il est revenu nous aboyer  et nous montrer ses dents. Nous étions sur le parking
J’ai pris la photo portière de voiture ouverte
Un quart d’heure après le berger en 4*4 est monté voir son troupeau

Attention aux comportements qui vous semble anodin (à vous humains)

  • Prendre en photo (voir ci-dessus) nourrir, caresser.
  • Ne pas le fixer dans les yeux 


Adopter un comportement calme et passif devant un chien d’environ 60 kg qui vous aboie dessus en montrant les crocs

N’ayez pas d’attitude agressive avec votre bâton de marche

Ne courez pas et ne criez pas

C’est donc au randonneur de maitriser sa peur face a un animal chargé théoriquement de dissuader. Ce n’est pas écrit sur son front, certains l’on oublié

Le patous suggéré, encouragé par les pouvoirs public pour protéger les troupeaux contre le loup dispose d’une autorisation de divagation au code  rural
Voir
http://avocats.fr/space/eric.posak/content/_D27A10F3-A5A4-46A6-8457-61F0EC878E8B


La dérive


 Vu dans la vallée de la rocheuse

  • Ou il s’agit d’un pré » de fauche et il n’y a pas de moutons, donc de patous
  • Ou les patous divaguent pour dissuader les randonneurs

Cette pancarte coïncide avec la randonnée du col de pierre blanche entre les vallées de la liesse et de la rocheuse
Elle est décrite dans

  • « Les 100 plus belles courses et randonnées de la Vanoise
  • Charles Maly
  • Collection dirigée par Gaston Rebuffat

Une belle randonnée avec altimètre et boussole
Nous l’avons réalisé avec le plaisir de voir des edelweiss .Compte tenu de la pancarte je serais dissuadé

Pour clore notre randonné a partir du refuge d’Orgére  pour revoir les marmottes vu début juillet. Je désirais photographier en septembre des marmottes avec une botte de foin dans la gueule préparant  leur litière pour leur hibernation.

Le sentier du col des masses est occupé par trois engins de travaux public qui creusent une tranchée pour un lotissement au Bourget . L’un d’entre eux une pelleteuse araignée est au tiers du col à creuser la prise d’eau
Conclusion face à ces supers creuseurs de terrier nous n’avons pas revu les marmottes de juillet. C’est sans compter la divagation des patous pour lesquels les marmottes sifflent pour prévenir la colonie de leur approche

La montagne n’est plus ce quelle était

  • Présence du loup convention signée pour la biodiversité
  • Multiplication des pâtures, des barrière électrique, des patous, des pancartes interdiction ou propriétés prives 
  • Augmentation des randonneurs qui assurent le tourisme estival

Une situation inextricable

Bonne randonnée en hors saison, troupeaux non montés ou descendus de l'alpage !!!

 

Mise a jour du 31 octobre 2014

Vendredi 31 octobre 2014
DRÔME
Pommerol: deux Parisiens piégés dans la montagne par trois chiens patou

http://www.ledauphine.com/drome/2014/10/30/deux-parisiens-pieges-dans-la-montagne-par-trois-chiens-patou

 

Heureusement le portable passé

 

Mise a jour le 19/8/2015

 

Morsure par des patous DROME

 

http://www.ledauphine.com/drome/2015/08/19/des-sentiers-de-randonnee-deconseilles-suite-a-des-morsures-de-patous

 

 

Suite à plusieurs plaintes de randonneurs mordus par des chiens patous, la communauté de communes de Dieulefit-Bourdeaux, en accord avec les riverains, a décidé de poser des panneaux déconseillant, en période d’estive, l’accès à plusieurs sentiers, notamment menant à la montagne de Couspeau et au col de la Chaudière.

Les chiens patous servent à protéger les troupeaux de brebis contre les attaques du loup.

 

Plus d’informations dans les éditions Drôme-Ardèche du Dauphiné Libéré de ce mercredi 19 août 2015

 

 

 


 

Lire la suite

Les Journées européennes du patrimoine Les 19 et 20 septembre 2009

3 Septembre 2009 , Rédigé par docroger Publié dans #PATRIMOINE

Les Journées européennes du patrimoine
Les 19 et 20 septembre 2009
« Un patrimoine accessible à tous »


Un double anniversaire :
  • •    Les 25 ans des journées du Patrimoine
  • •    Le cinquantième anniversaire du ministère de la culture avec un hommage à André MALRAUX son premier ministre

Une occasion de voir
  • •    Des monuments inaccessibles en temps normal
  • •    D’assister a des visites gratuite ou avec un droit d’entrée
Quelques exemples sur Lyon et la Région
Château de Pupetière Violet le Duc

Gloires du Lyonnais et du Beaujolais

Musée du Télégraphe CHAPPE

Parc de la tete d'or "arbres remarquables"

Système métrique et futailles




En savoir plus pour préparer vos visites
  • www.culture.gouv.fr
  • Sur Rhône-Alpes
  • www.culture.gouv.fr/rhone-alpes
  • www.grandlyon.com

Documents dans les O.T et à la BML

Bonne visite
Lire la suite
1 2 > >>